Quelques souvenirs originaux et typiques à ramener d’Iran

Posté dans Bons plans

L’Iran possède une richesse artisanale impressionnante telle que les marqueteries, les émailleries, les broderies et les poteries. Les touristes auront ainsi l’embarras du choix quant aux objets de souvenir à ramener lors de leur voyage dans cette contrée.

Les cadeaux et les souvenirs à ramener d’Iran

L’artisanat constitue l’une des richesses essentielles de l’économie d’Iran. D’ailleurs, les 9 millions de sa population travaillent dans ce secteur d’activité. De ce fait, les touristes peuvent ramener plusieurs objets d’art en guise de souvenir ou de cadeau lors de leur passage dans ce pays.

Le kilim, un tapis qui décore l’intérieur d’une maison

L’Iran regorge d’objets de souvenir fascinants, notamment le kilim. Il s’agit d’un tapis persan, sans velours, à motifs géométriques. Au lieu d’être noué, cet accessoire est brodé. Il est disponible dans toutes les formes, entre autres, rondes et allongées. Avant, il servait de couverture et de protection de sol des mosquées ainsi que des yourtes. Désormais, les Iraniennes l’utilisent en jeté de canapé, sur les murs et en tête de lit ou en rideaux. Par ailleurs, les voyageurs peuvent trouver un kilim dans tous les bazars du pays. En effet, au XVIIsiècle, un empereur iranien a facilité la production artisanale de grande échelle pour l’exportation. À titre d’information, le commerce de tapis est strictement contrôlé. De ce fait, les vacanciers doivent demander au vendeur un vrai certificat de vente. Pour éviter des problèmes, il est recommandé d’effectuer les achats dans des boutiques ayant une licence d’exportation.

Kilim

D’autres objets faisant de parfaits souvenirs ou cadeaux

Lors d’un séjour Iran, les vacanciers peuvent rapporter d’autres objets que le tapis. Ils ramèneront, par exemple, des tissues, des instruments de musique, des porte-khôls, des pièces en marqueterie, des bijoux, des plats et des chandeliers en cuivre. Outre cela, les produits artisanaux en cuir sont magnifiques, notamment les sacs, les porte-monnaie et les sacoches. Dans ce pays, les bourlingueurs trouveront aussi de jolis plateaux décoratifs en bois. Ces articles apporteront une touche d’originalités à l’intérieur d’une maison grâce à sa beauté. Par ailleurs, des peintres persans font des dessins en suivant la logique des formes et des couleurs assemblées dans un certain ordre. Cette technique leur permet de personnaliser leurs œuvres. Ces dernières feront, ainsi, des cadeaux ou des souvenirs uniques. Des tableaux de carte de rue de Téhéran et des lunettes de soleil en bois sont également disponibles dans cette contrée.

Des safrans et des pistaches, des produits culinaires à rapporter d’Iran

Pour les adeptes de l’art culinaire, ils peuvent ramener des plaisirs pour les papilles lors de ce voyage, entre autres, le safran. Il s’agit d’une fleur de la famille des iridacées utilisée comme assaisonnement en cuisine. Cet ingrédient donne un goût prononcé et une couleur aux plats. Il est surnommé l’or rouge. D’ailleurs, il est l’épice la plus chère au monde. En outre, les pistaches émondées d’Iran sont succulentes. Elles sont riches en nutriment, en fibre, en fer et en magnésium. Elles offrent également environ 30 vitamines et minéraux différents. Cette arachide est considérée comme la reine des fruits à coques. Après ce circuit en Iran, il est conseillé de réaliser des vacances Ouzbékistan. Ce pays possède une richesse culturelle qui date des millénaires. Les bourlingueurs y trouveront un patrimoine artistique et architectural fascinant.