L’isolation des combles par l’extérieur : qu’est-ce que le sarking ?

Posté dans Habitat

On estime que les déperditions de chaleur dans un logement se font essentiellement par la toiture. Il est donc indispensable de procéder à une isolation de cette partie de la maison. Très utilisée ces dernières années, la technique du sarkinga de nombreux avantages, surtout si vous souhaitez aménager unenouvelle pièce pour apporter de la plus-value à votre maison. Mais il faut prendre en compte certains détails avant de se lancer.

En quoi consiste le sarking ?

 

Il s’agit d’une méthode d’isolation de la toiture par l’extérieur. Encore peu utilisée il y a quelques années, elle connaît désormais un essor grâce au développement des techniques d’isolation. Elle consiste à rehausser la toiture pour y placer des isolants efficaces afin d’éviter les déperditions de chaleur.

Le sarking est un peu plus compliqué à mettre en place que d’autres méthodes et on recommande surtout cette méthode si la toiture doit être rénovée. Pour procéder, les artisans doivent déposer les éléments qui constituent la toiture pour dénuder la charpente. Ils peuvent être réutilisés mais il est conseillé d’en placer de nouveaux, surtout dans de vieux logements.

On pose ensuite des panneaux de bois et une deuxième couche d’isolant, selon vos critères. Pour permettre à la toiture de respirer et éviter les infiltrations, on pose des chevrons et contre-chevrons, puis des liteaux afin de garder l’isolant en place. Pour finaliser le travail, il ne reste qu’à poser le reste de la couverture de toit. Les travaux durent souvent plusieurs jours, et il est conseillé de les réaliser lorsque les températures sont plutôt clémentes pour éviter de sacrifier le confort de vie de la famille.

Les avantages et inconvénients de la méthode

 

Le sarking présente de nombreux avantages si vous désirez isoler vos combles de manière efficace. La principale utilité de cette technique est de ne pas faire perdre de surface habitable dans votre logement. Si vous souhaitez aménager une nouvelle pièce sous votre toiture pour augmenter votre confort de vie ou ajouter de la valeur à votre maison, c’est un avantage non négligeable.

Esthétiquement parlant, le sarking a aussi pour atout de laisser la charpente et les poutres apparentes en place, ce qui apporte souvent un certain charme à la pièce, au contraire des autres types d’isolation qui cachent ces éléments avec les isolants. La hauteur de toit est également conservée, donnant l’illusion d’une pièce bien plus spacieuse.

Si le sarking n’a aucun inconvénient en termes d’efficacité et d’esthétique, il peut parfois faire peur en raison de l’ampleur des travaux qui nécessitent de déposer la toiture actuelle. C’est la technique la plus longue à mettre en place parmi toutes les méthodes d’isolation des combles. Les tarifs pour effectuer un sarking avec un artisan qualifié sont aussi beaucoup plus élevés que d’autres techniques.

Les tarifs d’une isolation par sarking

 

Les prix d’une isolation par sarking dépendent de quelques critères, mais il faut en général compter environ 200 euros le mètre carré, contre environ 30 euros pour d’autres méthodes. L’artisan et les isolants choisis peuvent faire varier les tarifs de quelques dizaines d’euros.

Si vous réalisez les travaux vous-même, vous pouvez alléger la facture par trois. Vous aurez seulement à payer l’achat de matériaux, et non la main d’œuvre. Toutefois, cette technique n’est pas conseillée si vous souhaitez faire de vraies économies sur le montant de vos travaux.

Pour encourager les particuliers à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement, l’Etat a mis en place un certain nombre d’aides financières pour alléger la facture. Une partie ou la totalité de l’isolation des combles est prise en charge par certaines aides comme la prime énergie, mais il faut respecter certaines conditions : contacter des fournisseurs d’énergie avant de faire les travaux, et confier la tâche à des artisans RGE (reconnu garant de l’environnement), un label qui certifie que les ouvriers ont été formés aux techniques d’isolation les plus efficaces.

Si la prime énergie ne prend pas en charge la totalité des travaux, vous pouvez également bénéficier du crédit d’impôt si l’isolation répond à tous les critères de performance attendus par le gouvernement dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique et la croissance verte.