Isolation des combles : quel isolant choisir ?

Posté dans Conseils brico

Au moment d’isoler des combles, une question cruciale se pose : quel isolant choisir ? La réponse variera en fonction de différents critères : type de combles à isoler, degré d’isolation recherché, budget, etc.

Analysez votre besoin d’isolation

Avant de choisir un isolant, il est important d’examiner toutes les caractéristiques de votre chantier, de préférence sous le regard avisé d’un expert en isolation comme B.C.A.N. On n’isole pas de la même manière des combles perdus qu’un espace que l’on souhaite aménager et occuper tout au long de l’année ! Pour des combles aménagés, par exemple, on fera attention à l’espace occupé par l’isolant car ce sera autant de surface aménageable en moins. Autre point important : la durabilité. Certains matériaux, en effet, sont susceptibles de se tasser ou de se dégrader au fil du temps. Enfin, critères essentiels, les performances d’isolation thermique et phoniques du produit. Tous ne sont pas équivalents et il est important de prendre le temps d’étudier les différences. Surtout, si vous hésitez, n’hésitez pas à consulter un professionnel. Une simple visite lui suffira pour vous conseiller utilement en la matière.

Des matériaux pour tous les budgets

Votre choix sera également guidé par votre budget. Le prix du m2 d’isolant peut en effet varier sur une échelle de 1 à 10. Il s’agit donc d’un critère à ne pas négliger !

Vous trouverez différents types d’isolants sur le marché.

Les laines minérales

La laine de verre reste la plus utilisée pour la qualité de ses performances et son faible coût. Elle s’emploie sous toutes les formes et procure également une isolation phonique de qualité. La laine de roche, elle, affiche des qualités similaires.

Les laines végétales

Chanvre, coton ou lin, ces isolants sont de qualité. Seul inconvénient, ils affichent de faibles performances d’isolation phonique.

Les laines animales

Laine de mouton ou plumes de canard sont écologiques et surtout légers pour d’excellents résultats.

Le polystyrène expansé

Léger, peu épais, cet isolant synthétique a de nombreux adeptes même s’il présente une moindre durabilité que la majorité des autres matériaux.

Le liège

Lui aussi léger, le liège a le mérite d’être un matériau écolo tout en permettant une isolation degrande qualité.

En vrac, en rouleaux ou en panneaux ?

Si vous souhaitez isoler des combles perdus, la solution idéale est d’insuffler un isolant en vrac. Si vos combles sont aménageables, mais que vous n’envisagez pas de le faire, vous pouvez opter pour de l’isolant en vrac, en rouleau ou en panneau. En revanche si la surface est ou doit être aménagée, des panneaux ou des rouleaux s’imposent, sachant que vous devrez opter pour le matériau le plus compact possible.